PRIX ATTITUDE

collectif 1.0.3

Nés en 1978 et 1974

Vivent et travaillent entre Paris et Nice

Né en 2002, l’Hydre à trois têtes nommée Collectif 1.0.3, donne matière à sonder les représentations passées, présentes et futures dans un souffle commun. C’est en définissant sa propre trajectoire assistée par ordinateur, que le monstre tricéphale a détecté la genèse de ses intentions. Agissant à l’ère du numérique et non en tant qu’artiste numérique, le Collectif 1.0.3 privilégie les décalages de perception, les anachronismes, les hybridations inattendues.

Traducteurs des transformations qui opèrent dans leur environnement, les trois membres du collectif excluent toute production individuelle, se livrant, au cœur de leur pratique, à des dialogues très mouvementés. L’instabilité du trio est donc productrice des formes qu’elle génère. Leur démarche questionne une mise en relation entre une historicité des nouvelles technologies et une relecture de mythes anciens puisqu’il n’est pas étonnant aujourd’hui qu’un dieu grec, romain ou viking, resurgisse sous la forme d’une application ou d’un outillage dernier cri.

Cette sollicitation courante du passé fonde une culture contemporaine qu’il s’agit de rendre visible et d’étudier pour comprendre les mutations en cours.

Shakunetsu Hadoken, 2016

Ce projet sculptural est né de deux périodes de résidence en Chine où 1.0.3 s’est confronté aux incontournables de la culture chinoise. La sculpture proposée ici est une relecture d’un des soldats enterrés de Xi’an empruntant la position d’attaque d’un jeu vidéo culte des années 80, Street-fighter. Ce jeu en particulier constitue un point fondamental de la culture numérique puisqu’il traverse plusieurs générations d’utilisateurs. Véhicules culturels intemporels, les deux registres se rencontrent pour donner naissance à une série de multiples et de géants dont l’un est déjà produit et conservé au musée de Liangzhu.

 PRIX ATTITUDE