PRIX ATTITUDE

Mathilde Denize

 

De la pensée du détour, de l’ellipse au lapsus, des gestes manqués au désordre d’idée, le travail de Mathilde Denize naît d’une volonté de faire émerger du sens d’un présent morcelé. Tel un rituel, de l’ordre de la religiosité domestique,  Mathilde Denize fouille, déplace, installe, réorganise avec ce qu’elle trouve et choisit de trouver.  Les matériaux des installations sont divers mais toujours dans le souci d’une économie de moyen. La peinture à l’huile intervient comme un journal intime ouvert, qui vient ponctuer et/ou répondre aux sculptures et autres pensées formelles. Avec des « moindres gestes », (en hommage à l’œuvre de Fernand Deligny), à portée de sa main, Mathilde Denize constitue des ensembles de formes oubliées et anonymes, témoins d’une archéologie contemporaine.

Cette série, bouches fermées et images rapiécées est une rumeur silencieuse.

Cet ensemble ouvre un espace de doutes et de questionnements infini : celui d’une vérité déformée, de l’intitulé modifié, d’une vérité faussée, d’un récit circulaire. Pour finir elle relance l’importance du sentiment imaginaire et de sa répercussion sur le monde.

 

 PRIX ATTITUDE